Dans l’article précédent, nous avons évoqué les causes à l’origine du rhume des foins ainsi que quelques moyens préventifs simples pour protéger votre terrain allergique.

Voyons à présent comment les médecines naturelles peuvent vous aider à soulager les symptômes que vous rencontrez.

 

Le support de la naturopathie

En naturopathie, il est nécessaire d’analyser le terrain d’un patient avant de prescrire un traitement sur mesure.

Néanmoins, de manière générale, on pourrait conseiller au minimum 2 tasses par jour d’infusions de marjolaine, de thym, de lavande (contre le nez qui coule et l’irritation des muqueuses), d’estragon (anti-allergique notoire).

L’huile essentielle (HE) d’estragon est également très efficace : versez 1 goutte d’HE d’estragon sur un sucre ou dans cuillère de miel ou d’huile d’olive, gardez quelques instants en bouche puis avalez (1-2 fois par jour en prévention lors de périodes à risque ; 3-5fois par jour en cas de crise). On peut également réaliser une huile pour assaisonner ses salades et crudités (500 ml d’huile d’olive + 500 ml d’huile de colza + 40 gouttes d’HE d’estragon) qui, en plus d’être délicieuse, a la double particularité d’être riche en AGE et de contenir de l’HE d’estragon (à consommer tous les jours en période à risque).

 

 

 

Pensez également à utiliser un spray nasal à l’eau de mer afin de vous aider à déboucher votre nez si vous souffrez de congestion nasale. S’il est irrité à force de vous moucher, appliquez un peu d’Homéoplasmine® ou de pommade au calendula apaisant afin de vous soulagez.

Sans faire une quelconque publicité pour un laboratoire, je sais également que Pranarôm vient de sortir un complexe très efficace à base d’huiles essentielles « Allergoforce » utilisable également chez les enfants à partir de 3 ans et les femmes enceintes.
Sachez enfin que les intolérances et les allergies alimentaires sont très souvent associées au rhume des foins notamment une sensibilité aux produits laitiers. Alors essayez de tenir un journal alimentaire afin de voir si vous remarquez des changements de vos symptômes en relation avec ce que vous avez mangé. Il existe des tests sanguins disponibles pour tester la sensibilité des aliments et des marqueurs d’allergie.

Parlez-en à votre naturopathe, qui vérifiera suite à ces tests si des modifications alimentaires sont nécessaires et travaillera avec vous pour mettre en œuvre des modifications de votre alimentation en conséquence.

 

 

Les solutions homéopathiques

 

L’homéopathie prévoit plusieurs remèdes afin de soulager vos symptômes en douceur :

 

  • Si vous éternuez fréquemment avec un écoulement nasal irritant : Allium cepa composé (2 granules toutes les heures)
  • Si vous souffrez de congestion nasale (nez bouché) nocturne avec une phase d’éternuements intensifs au réveil : Nux vomica 5CH (3 granules 3 à 6 fois par jour en fonction de l’intensité de la gêne)
  • En cas de sensation de sable sous les paupières : Euphrasia 5CH (3 granules 3 à 6 fois par jour en fonction de l’intensité de la gêne)
  • En cas de sensation de démangeaison du palais : Sabadilla 5CH (3 granules 3 à 6 fois par jour en fonction de l’intensité de la gêne)
  • Si vous avez le nez bouché et les paupières gonflées : Apis mellifica 15CH (3 granules 3 à 6 fois par jour en fonction de l’intensité de la gêne)

 

En organothérapie, on pourra conseiller :

 

  • Pollen 7CH : 3 granules 5 fois par jour
  • Poumon histamine : 3 granules 5 fois par jour

 

Les bienfaits de l’acupuncture

 

L’acupuncture peut agir en profondeur afin de traiter votre terrain allergique et non pas seulement soulager vos symptômes.

Le thérapeute vous pose une série de questions détaillées afin d’ajuster au mieux la position des aiguilles (notamment au niveau du visage, du cou, des mains et des pieds) en fonction de vos réponses aux questions posées.

 

  • En traitement préventif : 1 ou 2 séances peuvent suffire avant l’arrivée des symptômes. Il est possible de souffrir de troubles du sommeil léger la nuit suivant la séance (l’acupuncture est une méthode énergétique qui va rééquilibrer les flux d’énergie de votre organisme) mais ça peut en valoir la peine pour se débarrasser de la rhinite… 😉
  • En traitement curatif : 4 à 8 séances de 20 à 30 minutes sont généralement programmées selon les cas. Les symptômes les plus communs du rhume des foins (nez qui coule, bouché, éternuements, larmoiements…) peuvent être nettement atténués grâce à ce protocole thérapeutique et ce, sans prise de médicaments antihistaminiques et autres…

 

 

 

L’alternative de l’hypnose

 

Si l’on sait que l’hypnose peut se révéler terriblement efficace sur les problèmes de traumatismes et dans la gestion de la douleur, elle peut également être d’un secours non négligeable dans le traitement des allergies.

En effet, comme nous l’avons vu précédemment, l’allergie est déclenchée par une réaction excessive du système immunitaire à la présence d’un allergène tel que le pollen ce qui conduit à la rhinite pour chasser l’intrus de notre corps.

Une seule séance d’hypnose d’une heure peut aider à contrôler cette réponse du système immunitaire via des suggestions positives qui vont directement agir sur la physiologie de notre organisme et diminuer voire supprimer la gêne.

 

 

En espérant que ces quelques remèdes naturels vous aident à passer le cap parfois difficile des allergies saisonnières, n’hésitez pas à nous faire part de vos propres « trucs et astuces » qui vous permettent d’améliorer déjà vos conditions d’allergiques.

Donnez votre avis