De l’utilité du vaccin contre la grippe…

Publié par Estelle Le 14 février 2012 3 Commentaires

Dans la dernière newsletter de Santé & Nutrition, Jean-Marc Dupuis aborde le sujet ô combien d’actualité de la vaccination contre la grippe. Ritournelle hivernale annuelle, il apparaît que nous sommes légitimement en droit de nous demander si cette vague de vaccination massive est bien nécessaire.

 

En effet, il est bien connu, même du milieu médical, que de simples carences en nutriments essentiels vous rendent beaucoup plus vulnérables à cette fameuse grippe… Alors pourquoi ne pas tout simplement prévenir l’attaque de la maladie par une supplémentation en compléments alimentaires permettant de « booster » notre immunité plutôt que d’infliger une vaccination supplémentaire à toute une classe de la population (personnel médical et personnes âgées en tête de liste, mais il existe aussi des vaccinations volontaires encouragées par les médecins de famille…) ? La question est délicate connaissant l’influence des lobbies pharmaceutiques pour, notamment, écouler leur stock de vaccins… Il apparaît effectivement beaucoup plus lucratif d’administrer des vaccins que de prescrire quelques compléments alimentaires…

 

Le vaccin anti-grippe est-il seulement efficace ?

 

Jean-Marc Dupuis nous apporte des élements de réponse qui parlent d’eux-mêmes.

Deux études d’envergure publiées respectivement en 2005 et 2006 ont démontré que la vaccination d’un groupe de personnes de plus de 65 ans aux Etats-Unis et en Italie n’avait entraîné aucune baisse de la mortalité dans aucune des 2 populations étudiées. Les mêmes conclusions ont été faites en 2006 concernant un groupe d’enfants de moins de 2 ans.

Concernant les adultes en bonne santé de moins de 65 ans, se faire vacciner contre la grippe n’influerait pas sur la durée et la fréquence des hospitalisations, ni sur les arrêts de travail ou encore les décès liés à la grippe ou à ses complications.

 

Comment l’expliquer ?

 

Il faut savoir que toute infection qui vous met à plat une semaine avec des courbatures, un besoin de dormir irrépressible, qui vous fait vous moucher/cracher et vous rend incapable de ne rien faire est communément appelée… la grippe !

 

 

Hors plusieurs virus, autres que les virus influenzae de la grippe, seraient à l’origine de tels symptômes dans plus de 90% des cas…

Quand bien même vous appartiendriez aux 10% infectés par le « vrai » virus de la grippe (dont il existe plusieurs souches), il n’est même pas dit que vous faire vacciner vous en aurait protégé sachant que le vaccin administré n’aurait pas nécessairement contenu la souche qui vous aurait infecté… !

Et même si vous aviez eu cette (grande) chance, il faut savoir que plus nous vieillissons et moins l’injection du vaccin entraîne la formation d’anticorps garants de notre immunité, donc de notre protection : 50% chez les 60-70 ans, 31% chez les 70-80 ans, 11% au-delà de 80 ans. C’est pourquoi, on administre un vaccin spécial à ces populations qui, contrairement aux autres vaccins, n’est lui pas dépourvu d’adjuvant puisqu’il contient du squalène, sensé augmenter la réaction immunitaire des patients de plus de 65 ans. Or cet adjuvant, s’il est dédouané par l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) de tout effet secondaire supposé, n’en a pas moins créé récemment la polémique aux Etats-Unis concernant des populations de soldats régulièrement vaccinés et atteints d’un syndrome spécifique…

 

Il ne vous reste plus qu’à vous faire votre propre idée du rapport bénéfice/risque à vous faire vacciner… sachant de surcroît que vous pouvez vous protéger de manière naturelle.

 

Quels sont alors les moyens naturels de se prévenir contre la grippe ?

 

Une supplémentation en certaines vitamines est très efficace pour stimuler notre système immunitaire.

 

  • La vitamine D : c’est un facteur nécessaire à la production de nos propres moyens de défense contre les attaques extérieures. Nous sommes quasiment tous carencés en vitamine D même chez les populations qui jouissent d’une exposition au soleil suffisante en hiver (la vitamine D est naturellement synthétisée par notre corps sous l’effet des UV). Il apparaît donc nécessaire de se supplémenter en vitamine D naturelle (d’une manière générale, fuyez les vitamines de synthèse dont l’efficacité est largement à remettre en question et de la qualité dépend directement l’efficacité !) : commencez par consommer des poissons gras 2 à 3 fois par semaine (sardine, maquereau et dans une moindre mesure en raison de leur teneur en mercure, saumon et thon) et prenez des gélules d’huile de foie de morue (naturellement riche en vit. D3) selon la posologie indiquée par le fabricant.

 

  • Les vitamines E et C : elles stimulent également notre système immunitaire grâce à leur pouvoir anti-oxydant. La vitamine E se trouve dans les oléagineux (notamment amandes et noisettes), les graines (courge), les huiles végétales (germe de blé, tournesol). Il est également recommandé de prendre des compléments de vitamine E naturelle (généralement extraite de l’huile de soja). Quant à la vitamine C, on la rencontre dans le poivron rouge, la papaye, le kiwi, l’orange, le brocoli mais il est bon, là aussi, d’avoir recours à des compléments de vitamine C naturelle (acérola) pour couvrir tous nos besoins quotidiens.

 

  •  Les catéchines et les proanthocyanidines : sous ces appellations quelque peu compliquées, se cachent des molécules utiles à votre corps pour lutter contre l’infection (avant et pendant la grippe) et que l’on retrouve respectivement dans le thé vert et le chocolat surtout et dans une moindre mesure les abricots, haricots, fèves, le raisin, le vin et le cidre pour les premières ; dans la pomme, le kaki, les baies, la pistache, le raisin, le vin et le chocolat pour les secondes. Attention à ne pas abuser du vin et du chocolat soit-dit en passant ;-). Enfin, les canneberges (ou cranberry), connues notamment pour soigner les cystites, sont particulièrement riches de ces 2 molécules. Préférez néanmoins une qualité bio à celle fréquemment rencontrée sous forme de jus dans les supermarchés…

Si vous hésitiez encore à vous faire vacciner, vous avez désormais entre les mains les outils naturels et efficaces qui vous permettront d’affronter le virus de la grippe 2012 s’il daigne s’en prendre à vous !

A bon entendeur… 😉

3 Réponses.

  1. Carrara dit :

    Je partage complètement ton avis Estelle, j’ai renoncé depuis qqs années à la vaccination gratuite fortement recommandée par notre DRH, j’ajouterai à tes naturels conseils de pratiquer comme je le fais au quotidien une bonne douche écossaise :)), c’est tonifiant, booste les défenses immunitaires et améliore la thermorégulation, l’on devient donc moins sensible aux changements de températures, faut juste se préparer mentalement avant passage à l’acte et ne pas hésiter à vocaliser !!!
    domi

    • Estelle dit :

      Merci Domi, ton commentaire concernant la douche écossaise est tout à fait judicieux, cette pratique (quotidienne, été comme hiver!) stimule l’organisme, la tonicité et la circulation sanguine. C’est un excellent exercice et si vous avez un peu de mal, monter la température de l’eau quelques secondes afin d’échauffer la peau puis diminuer-la progressivement jusqu’à environ 20°C. Vous sortirez revigoré de vos ablutions quotidiennes, c’est garanti :-)
      Je ferai prochainement un article sur les bienfaits de l’hydrothérapie, dont la douche écossaise fait indéniablement partie 😉

  2. Hibou92 dit :

    Bonjour,
    je partage votre avis sur l’inutilité (sauf cas particulier) des vaccins annuel contre la grippe, et la foutaise calamiteuse que fut la grippe BACHELOT (90 millions de doses achetées pour rien avec notre argent).
    Ces vaccins ont cependant une utilité : faire gagner de l’argent (beaucoup) au labos.
    Merci.

Donnez votre avis