Cure printanière de sève de bouleau

Publié par Estelle Le 11 avril 2012 9 Commentaires

Le printemps rime traditionnellement avec grand ménage. Or, s’il est de coutume de nettoyer sa maison de fond en comble, il serait bien également de penser à en faire de même avec… soi-même !

Au sortir de l’hiver, notre organisme est généralement encrassé : moins d’activité physique, nourriture plus riche (gras, sucres lents et rapides), moins d’ensoleillement, moins de transpiration…

Il est donc bénéfique d’envisager une petite cure afin de remettre « la machine en route », de détoxifier notre corps, de drainer les déchets et de retrouver une bonne vitalité.

Pour cela, il existe un élément naturel qui arrive avec le printemps et qui regorge de bienfaits : la sève de bouleau.

 

 

 

Un peu d’histoire…

 

Il existe de nombreuses espèces de bouleaux, dont le bouleau verruqueux et le bouleau pubescent (ou bouleau blanc) qui sont les plus répandus en Europe et dont les propriétés thérapeutiques sont très proches.

En phytothérapie, toutes les parties du bouleau sont utilisées depuis longtemps : les feuilles, l’écorce, les bourgeons et… la sève. C’est cette sève fraîche, traditionnellement consommée en Europe du Nord et au Canada depuis longtemps, qui à l’heure actuelle suscite le plus d’intérêt. Il s’agit de sève brute, pure, vivante, qui monte des racines vers les feuilles et qui est exclusivement récoltée au printemps dans le strict respect des arbres et de la nature. Ce nectar également appelé « eau de bouleau » (en raison de sa quasi translucidité à l’état frais) est naturellement dynamisé et a un goût légèrement sucré.

 

 

 

 

Bienfaits pour la santé

 

Cette sève naturelle contient des éléments vitaux qui vont permettre à notre corps de se purifier et de se régénérer.

Elle possède de nombreuses propriétés connues depuis longtemps, à savoir notamment :

    la  revitalisation : elle permet de drainer les toxines en stimulant les organes d’élimination (foie, poumons, reins, peau) et agit donc sur tous les troubles liés à une surcharge toxinique tels que fatigue, baisse de l’immunité et de la vitalité, problèmes cutanés…

–       la reminéralisation : elle est riche en minéraux (potassium, calcium, magnésium, phosphore…) et oligo-éléments (silicium, zinc, manganèse, sélénium…)  parfaitement assimilables par notre organisme (contrairement aux eaux riches en minéraux qui n’ont pas été transformés par les végétaux et qui surchargent nos reins plus qu’ils ne nous reminéralisent).

–       l’épuration (humorale et cellulaire) : en agissant particulièrement sur l’élimination par les reins, elle permet d’évacuer les toxines mises en circulation et donc d’épurer l’ensemble de son organisme au niveau des cellules et des liquides circulants (sang, lymphe).

 

 

Pourquoi l’utiliser ?

 

Cette cure sera grandement bénéfique dans tous les cas où le besoin de s’épurer et de se reminéraliser se fait ressentir :

–       en cure saisonnière de drainage printanier après les excès de l’hiver

–       pour des terrains acidifiés et déminéralisés (ostéoporose, parodontose…)

–       en cas d’affections rhumatismales (douleurs articulaires et tendineuses)

–       en cas d’éruptions cutanées, notamment les dermatites sèches (eczéma, dartres…)

–       pour des problèmes de cellulite, oedèmes et rétention d’eau

–       en cas de taux élevés d’acide urique (calculs), d’urée et de cholestérol

 

 

 

Comment l’utiliser ?

 

Attention, il ne faut pas confondre sève de bouleau et jus de bouleau. Ce dernier est extrait à partir des feuilles et s’il présente également des propriétés dépuratives et détoxifiantes, il ne cumule pas tous les bienfaits de la sève.

La sève se trouve sous deux formes :

–       la sève fraîche que l’on ne trouve qu’au printemps sur commande et qui se présente sous forme de bidons de 3 ou 5L qui doivent se conserver au réfrigérateur après ouverture ;

–       la sève concentrée qui est vendue en flacons ou en ampoules et que l’on trouve toute l’année en pharmacie et magasin diététique ;

La meilleure des deux restant bien entendu la sève fraîche qui reste vivante et dynamisée et n’est pas pasteurisée mais une cure de sève concentrée est déjà un bon début !

 

 

Pour la sève fraîche : prendre 150 mL à jeun (pur ou dilué) ou encore mieux 250 mL par jour répartis en 3 prises (90 mL le matin à jeun et 80 mL 15 minutes avant chaque repas) ;

Pour la sève concentrée : 1 cuillère à soupe (ou une ampoule) diluée dans un demi-verre d’eau le matin à jeun et 15 minutes avant chaque repas ou 3 cuillères à soupe dans une bouteille d’eau (1 L ou 1,5 L) à boire en dehors des repas.

Idéalement, une telle cure doit durer 3 semaines afin de drainer en profondeur votre organisme. Evidemment, pendant cette période, il est recommandé d’adopter une alimentation la plus « hypotoxique » possible afin de ne pas charger votre organisme de nouvelles toxines. Pour cela, privilégiez les légumes et fruits de saison, le poisson, les protéines végétales (légumineuses –lentilles, pois… –, oléagineux –amandes, noix, noisettes…–, algues…) et évitez café, alcool, viandes rouges, charcuteries, sucreries, produits laitiers…

 

 

Cette cure de sève de bouleau représente la cure de printemps idéale car elle permet d’éliminer les toxines accumulées pendant l’hiver (acide urique, cholestérol) et d’attaquer les beaux jours en pleine forme. Cet élixir de printemps permet un nettoyage en profondeur, nous donne un coup de jeunesse viscérale et est également préventif pour maintenir un bon équilibre interne et repousser la maladie.

 

 

9 Réponses.

  1. Sandrine dit :

    Estelle, sans vouloir te faire faire de la pub pour tel ou tel sites internet ou magasin, est ce que tu saurais où trouver de la sève fraîche de bonne qualité ? Car ton article, si bien rédiger comme à ton habitude 😉 , m’as vraiment donné envie d’essayer, mais comme je suis novice en sève fraîche, je préfère m’en référer à une expert -D

    • Estelle dit :

      Si tu souhaites faire une cure de sève fraîche, il y a un site particulièrement recommandé en naturopathie pour la qualité de sa sève: http://www.vegetal-water.fr. En revanche, le bidon de 5L est affiché à 80€.
      Sinon, la pharmacie de CAP 3000 pour les niçois fournit une sève fraîche de très bonne qualité et je crois savoir qu’il faut compter entre 30 et 40€ les 3L (ce qui est déjà bien pour un début!).
      Certains magasins bio en proposent également et à partir du moment où elle est étiquetée « non filtrée, non pasteurisée, sans conservateurs et sans alcool », c’est déjà un gage de qualité!
      En revanche, on arrive sur la fin de récolte, il faut donc se dépêcher pour pouvoir en trouver encore!
      Sinon, tu peux te rabattre sur la sève concentrée, à défaut 😉
      Tiens-nous au courant des effets que tu as ressentis!

  2. Sandrine dit :

    WOUAAAAAAAH, Trop génial :-) j’ai suivie tes conseils et je suis allée à CAP3000 pour chercher la sève. J’ai commencée de suite et en à peine 3 jours, j’avais retrouvé de l’énergie et un transite intestinal régler comme une horloge 😉 Le goût est convenable, même presque neutre et l’habitude de le prendre 15 minutes avant les repas est vite prise. C’est génial, car ça me donne vraiment envie de faire plein de choses et notamment de faire le régime détox 😉 Je programme de suite sur mon agenda pour faire cette cure tous les ans au printemps. Un grand MERCI Estelle 😉

  3. Estelle dit :

    Merci Sandrine pour cet excellent retour et ravie que tu aies pu constater par toi-même les bienfaits de cette cure de printemps que nous devrions tous faire 😉

  4. Fanny dit :

    Bonjour Estelle

    Je tiens a vous informer qu’il est possible de trouver de la seve de bouleau fraiche et 100 % naturelle Bio (produit Français) pour 50 € la cure de 5 l .(33 € pour 3 l , et 20 € 1.5l )
    https://www.facebook.com/TeteDortiesFrance

    Je vous laisse bien evidemment maitre de publier ou non cet article .
    Je me tiens a votre disposition pour tout renseignements supplémentaire .
    Fanny

  5. Sylvie dit :

    Bonjour,
    Cela fait maintenant bien longtemps que je fait ma cure de sève de bouleau à chaque printemps et même à l’automne si je ressens le besoin.
    Je la prend également toute fraiche, pure et bio C’est meilleur !!!
    Par contre la posologie indiquée me parait énorme (5l) par rapport à se qui a toujours était préconisé. J’ai toujours lu dans les livres de phyto qu’un demi verre à verre le matin à jeun pendant 21 jours était la dose efficace. C’est sûr que l’on peut en boire plus car la sève de bouleau fraiche est très douce et reminéralisante mais avec 1.5 litre ma cure est très efficace. Cela m’a depuis longtemps enlevé mes acidités et soulagé les inflammations articulaire.Dans tous les cas le but c’est que tout le monde soit content de sa cure :-) Alors, bonne cure à vous

    • Estelle dit :

      Bonjour Sylvie,

      Merci pour votre commentaire et votre retour sur cette cure.
      Concernant la posologie indiquée, on préconise généralement en naturopathie un verre (20 à 25 cl) le matin à jeûn pendant 21 jours… Il faut donc un bidon de 5L et la sève est d’ailleurs très fréquemment proposée dans ce format.
      Mais tant mieux si vous avez des résultats avec des doses inférieures, en prendre plus ne pourrait vous causer de tort mais peut-être davantage pour désacidifier encore.

      Bonne cure à vous!

  6. laurence dit :

    Si vous êtes à la recherche d’eau de bouleau, je vous recommande vivement celle d’Evoleum http://www.evoleum.fr/fr/eau-de-bouleau/22-limpija-eau-de-bouleau.html

Donnez votre avis